Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 07:32

place-basseau.jpgPhilippe Lavaud fut l'élu de Basseau.

Après avoir arpenté les immeubles et les tours, Philippe LAVAUD peut remercier les habitants de ce quartier.

On peut légitimement penser que son passage du conseil général à la mairie fut, notamment, lié à ce socle électoral.

Il faut dire qu'il en avait promis des changements.

Embauche, Ordinateurs, Avenir, Joie et Bonheur.... ceux que l'on interroge aujourd'hui évoquent un espoir trahi. 

 

A Basseau, les habitants ne vont plus attendre très longtemps. On les a trop enfumés. On s'est trop moqué d'eux.

Dernière en date: aujourd'hui mercredi 24 Octobre.

Ils sont nombreux, ceux qui pensent pouvoir utiliser quelques heures libres pour profiter de la "passerelle en fête" qu'ils ont découvert en page 5 du dernier numéro d'Angoulême Mag... (ici)

Programme alléchant: " les habitants seront invités à célébrer le nouvel équipement. Rendez-vous leur est donné, le mercredi 24 octobre, pour une inauguration et une déambulation en musique jusqu’à la rue de Basseau. Les acteurs de terrain comme le centre socioculturel seront associés à l’événement organisé par la Ville"

 

Pourtant, les habitants et commerçants ne vont rien voir. La fête est annulée, les troubadours sont restés chez eux... Certains, informés au titre de la préparation de cet évènement, ont cru comprendre que le Maire avait changé d'avis... pour attendre le Père Noël? Fêter les beaux jours? Toutes les rumeurs existent.

 

Je crois, pour ma part, que le Maire a capitulé devant son bilan. Comment faire la fête quand il y a tant de reproches? Comment imaginer rassembler des habitants alors que la dimension immobilière des travaux de l'ORU (Opération de Renouvellement Urbain) est au point mort?

Quelle misère que ce chantier où tout semble désormais incohérent: des voiries neuves mais sans immeubles, de la destruction mais pas de perspective de construction.

 

A l'inverse, il y a peu de temps, j'ai eu la joie de participer à l'inauguration du quartier de Ma Campagne. Presque cent millions d'euros, rassemblés par toutes les collectivités pour faire pièce à l'apport initial de l'Etat. Une vraie ambition politique qui se donne les moyens d'agir. L'oeuvre sans égale d'élus qui remontent les manches, à commencer par JL Borloo et les Maires. Borloo et ceux qui lui ont suivi: Boutin, Leroy et aujourd'hui Lamy. Les maires de la première vague et ceux qui ont suivi: Mottet et désormais Lavaud.

 

Mais lors de l'inauguration, notre maire d'Angoulême n'a pas eu un mot pour son prédécesseur et pour les initiateurs du projet. Rien. Nada. Tout est pour moi, comme si l'ORU était née de son esprit un matin de mars 2008.

C'est plus qu'une petite mesquinerie. C'est une vraie faute politique.

La rénovation urbaine devrait être une cause nationale qui nous rassemble tous. Transformer des ghettos en quartiers en liens avec les autres est une telle urgence que cela devrait faire l'objet d'une belle union sacrée. Philippe Lavaud a voulu tirer la couverture à lui, cela illustre une personnalité.

 

Avec ce petit jeu, Philippe LAvaud va devoir affronter une réalité délicate: l'ORU est un succès lorsque le projet n' a pas été freiné par son arrivée (c'est le cas de Ma Campagne); l'ORU est en difficulté là où M.Lavaud  a cherché à en faire son objet (c'est le cas de Basseau).

Sur le site de la Ville (ici) on trouve quelques précisions sur le planning revu et corrigé par le nouveau Maire...

Planning prévisionnel :

 2010 : Etudes
 Début 2011 : Démarrage de la phase de préparation de chantier.

 

Mais, depuis 2008, signature de la Convention ORU de Basseau, que de temps perdu! Que d'occasions ratées pour montrer que ce quartier est pris en compte sérieusement! Il ne s'agit pas seulement de deux années de perdues. Il s'agit d'une remise en cause complète de tout le projet!

Comment va-t-on permettre aujourd'hui à Logélia de trouver les fonds nécessaires pour lancer des travaux au point mort?

Va-t-on tenir la promesse d'un bureau de poste et de nouveaux commerces?

 

Toutes les hypothèses circulent, et elles ne sont pas positives. L'ORU a du plomb dans l'aile. Il aurait fallu laisser le projet se déployer comme celui de Ma Campagne, plutôt que de vouloir tout refaire... le risque du blocage est devant nous. La fête est finie... on nous promet de la repousser plus tard. Nouvelle promesse, mais plus personne n'écoute.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent YOU - dans Angoulême
commenter cet article

commentaires