Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 00:16

travaux-du-busway-et-arbres-coupes-copie-1.jpgLe temps de lire ses quotidiens du matin, le sang de notre Maire n'a fait qu'un tour: conférence de presse dès l'après-midi!

Il faut dire qu'à l'occasion d'un point d'étape sur notre pétition contre le TCSP (Transport Collectif en Site Propre, terme officiel pour parler du Busway qui n'est qu'une marque parmi d'autres), nous avons posé sur la table pas mal de points qui mettent Monsieur le Maire en défaut.

 

Tout d'abord la fameuse enquête publique.

Promis-juré, parole de Maire... l'enquête publique devait avoir lieu en juin 2012. Or au premier jour de ce mois, je constatais que rien n'était lançé alors que ce type de procédure doit être annoncé au minimum 15 jours à l'avance... allons nous donc devoir nous exprimer entre le 15 juin et le 15 juillet? Est ce un choix de date pertinent pour donner la parole ou une volonté d'avancer en catimini? Poser la question, c'est avoir la réponse!

L'après-midi même, le Président du Grand Angoulême précisait qu'il n'y aurait pas une enquête publique mais deux: la première sur le Plan de Déplacements Urbains (PDU) en Septembre ("Promis-juré, parole de Maire"...) et la seconde en 2013 sur le TCSP...

Pour la clarté des débats, il est cependant utile de redire que le TCSP est intégré dans le PDU!

Ne nous privons pas de nous réjouir de ce report qui en annonce d'autres. Nous avons receuilli 3000 premières signatures. Notre analyse porte ses fruits: notre mobilisation peut faire reculer Philippe LAVAUD!

 

Ensuite vient la question des arbres.

Lorsque l'on observe les schémas issus de l'enquête de faisabilité, on voit très vite l'ampleur du problème.

largeur-busway.jpgbusway-deux.jpg

 

Pour réserver deux voies au TCSP en gardant des voitures à double sens, il est nécessaire d'avoir une largeur de 19.6 mètres ou 15.6 mètres si on limite au maximum les emprises. Inutile de faire de beaux dessins pour convenir que cela interdit de laisser des voitures sur l'essentiel de la traversée d'Angoulême. C'est le problème de Soyaux, c'est le problème de l'Isle d'Espagnac. Interdire de manière aussi forte l'accès aux voitures provoque une transformation de la ville: la petite cité de caractère, riche de son patrimoine et de sa vitalité devient une cité-dortoir!


La question des arbres n'est qu'une conséquence: le technicien interrogé par CL (ici) a donné les clés du projet: "nous allons replanter au moins autant d'arbres qu'il y en a (...) il faut voir ce projet radical dans le temps. Si on replante c'est pour cent ans"... il faut le lire pour le croire: nous sommes face à un choix politique technocratique basé sur le refus de voir que la vieillesse d'un arbre est ce qui en fait sa beauté. Dans le domaine on ne peut pas dire -1+1=0  car le beau tilleul  sous lequel on vient trouver l'ombre a mis plusieurs décennies pour se déploier!

Dès l'après-midi, le Maire a donc contesté cette hypothèse: "Promis-juré"...  c'est donc que le futur tracé devra interdire tout stationnement autour de la place et qu'il n'y aura pas de place pour le moindre arrêt du fameux grand bus au gasoil? Perspective délicate, équation impossible!

 

Terminons sur la consultation.

Il y a eu 5 grandes réunions de concertation. Beaucoup de graphiques, beaucoup de paroles, la promesse que jamais il n'y aura de taxe ménage pour ce projet... Mais rien sur les arbres, rien sur les places de stationnement éliminées, rien sur la question de l'accès à la Clinique Saint Joseph, rien sur le maintien ou non du circuit historique du Circuit des Remparts... Beaucoup de fumée pour pas grand chose.

Avec ce nouveau calendrier des enquêtes publiques, je fais une proposition: le Maire doit prendre l'engagement de ne pas lancer l'appel d'offres avant les municipales de 2014. S'il choisit d'anticiper, il bloque la possibilité pour son éventuel(le) successeur de faire d'autres choix. Par respect pour la démocratie, il serait légitime d'attendre.

 

D'ores et déjà, la mobilisation doit se poursuivre. Les avocats du projet sont peu nombreux. Au sein même de sa majorité, le Maire sait qu'il est mis en cause et qu'il n'est pas suivi. Cela ne devrait pas être une question de droite ou de gauche.

Comme candidat de territoire pour cette élection législative, je vous invite tous à notre réunion publique du mardi 5 juin à 20h30 à la salle des Fêtes de Puymoyen. Nous présenterons notre analyse et nos propositions alternatives. On peut faire bien sans dépenser 103 millions. Il reste à se mobiliser et à se faire entendre!

 

 Un dernier mot, puisque notre Maire considère que son projet est un projet socialiste: prend-t-il comme exemple la ville de Saint Nazaire où l'arrivée du TCSP a conduit à la coupe de 383 arbres?

Au vue de la photo de l'association Natur-action (ici) présentée en tête de cet article, nous ne pouvons qu'inciter les amoureux des arbres à nous rejoindre!


Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent YOU - dans Angoulême
commenter cet article

commentaires