Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 13:04

fessee.gifLe roi est nu.

Le temps d'une enquête publique, il vient de recevoir une leçon qui n'a pas d'autres équivalents qu'une fessée en place publique.

Le Busway est désormais bien fragile. Il a reçu ce qu'il méritait : la libre expression d'angoumoisins qui sont venus dire ce qu'ils pensent d'un projet aussi coûteux et démesuré pour une ville d'histoire et de patrimoine.

 

Le Maire se cache derrière les critiques les plus avouables: trop de jargon, lecture difficile, analyse sommaire...

il suffirait donc de mettre désormais un peu de pédagogie!

Pourtant les lecteurs attentifs trouveront dans le contenu du rapport (ici ) ou dans ses conclusions (ici) de la matière pour en juger...

 

En voici quelques points saillants.

 

A Angoulême on dénombre 185 personnes qui ont tenu à exprimer leurs critiques.  Plus de 350 remarques... alors que le rapport précise que "quatre personnes ont fait savoir qu'elles étaient favorables au projet, sans autres précisions"... voilà qui résume bien le rapport de force!

 

Ici ou là, les enquêteurs appuyent là où ça fait mal:

"il y aurait dû avoir un chiffrage du projet dans le dossier, et non simplement une indication à trouver dans les éléments de réponse fournis (verbalement) lors des réunions d'information"

"l'objectif des 15minutes (pour rejoindre le centre ville en partant des diverses communes de l'agglomération) est louable mais parait inacessible pour les communes les plus éloignées"

"le renvoie à des études ultérieures très précises ne justifie pas que l'on fasse l'impasse d'une étude globale suffisamment développée"

"il est regrettable que les chiffres proposés n'apparaissent pas dans le dossier et que cette réponse semble en contradiction avec celle apportée au paragraphe 3"

"on peut s'interroger sur les conséquences d'une éventuelle indemnisation des préjudices des commerçants pour un montant nulle part évoqué"

"il est paradoxal d'affirmer: "pour l'heure il n'y a aucun tracé et insertion du projet BHNS concerté et validé par l'agglomération" alors que dans le paragraphe 11, page 5 du PV, il est prévu 14km de site propre dont 2.5 en centre-ville"

"la commission n'est pas convaincue de l'innocuité du projet en ce qui concerne le commerce, en particulier dans les zones concernées par le Busway"

"on peut regretter que les aspects quantitatifs et financiers aient été totalement ignorés en contravention avec l'article 28 de la LOTI qui dispose que le PDU est accompagné d'une étude des modalités de son financement et de la couverture des coûts d'exploitation des mesures qu'il contient" (sur ce point précis, le détail a déjà été présenté sur ce blog: ici)

"pas d'examen des solutions alternatives"

"cause ou conséquence de ce parti pris: une absence totale de chiffrage, particulièrement concernant le TCSP, mais également le pôle d'échange multimodal. Indubitablement, il en résulte un affaiblissment du débat public qui s'est reporté sur des chiffres invérifiables sans doute annoncés verbalement lors de réunions d'information mais dont nous ignorons totalement les sources"

"ce projet de PDU comporte des insuffisances majeures"

 

Voilà donc du lourd, du très lourd.

Tout citoyen sera légitimement choqué de voir la présentation faite en conférence de presse.  A la lecture du site de Charente Libre le 10 décembre, on croit rêver:  

"Certains sujets du rapport ont été considérés comme trop flous ou trop techniques", résume Michel Germaneau. "Nous devons le retravailler et améliorer nos explications pour que le grand public comprenne mieux le sujet."Patrick Coué, le directeur général des services, abonde: "On ne démontre pas assez le bien-fondé de nos propositions"...

 

A ce stade, ce camouflé appelle d'ores et déjà deux solutions:

 

1/ Monsieur le Président doit demander le remboursement des 279 400 euros payés au cabinets censés avoir préparé ce "travail" ! (en l'occurence le coût du diagnostic préalable (ici) et de la concertation (ici) ) ... Après une telle humiliation ce serait un juste retour pour les contribuables qui n'ont pas donné l'impression de consentir à ce type de dépenses;

2/ Monsieur le Président doit se poser en vérité la question de suspendre la hausse du Versement Transport décidée en 2010 (+71%!!! quand on aime on ne compte pas...). Depuis cette date, ce sont 7 millions de taxes supplémentaires prélevés chaque année sur les entreprises de l'agglomération...

Comme le dit justement le rapport "Pourquoi la taxe versement transport a-t-elle été prélevée depuis 2010 pour un projet dont la réalisation n'est pas certaine?".

Ce qui est vrai pour les entreprises doit aussi l'être pour les services publics. Faut il maintenir cette hausse sur les dépenses de la commune et du département et sur le budget du Centre Hospitalier? Se poser la question c'est avoir la réponse: comme dirait Ségolène autant qu'un euro dépensé soit un euro utile!

 

J'ai plusieurs fois demandé à Philippe LAVAUD de retourner à la raison. Espérons qu'il saura prendre au sérieux une telle alerte. On peut cependant en douter...

De nombreuses personnes ont contribué à cette première victoire: courrier de ma part en novembre 2011 (ici), porte à porte en mars et avril, 14 réunions d'information en avril, contribution à plusieurs mains avec les élus de l'opposition...

 

Avec Angoulême Ambition nous souhaitons les remercier d'avoir offert ce beau cadeau de Noël aux habitants et contribuables de l'agglomération: ceux qui se reconnaissent sont donc invités à venir fêter notre victoire ce samedi 15 décembre à 11h30 au saint Germain, place Louvel!


Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent YOU - dans Angoulême
commenter cet article

commentaires