Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 07:30

primaires-citoyennes-cest-moi-qui-decidepng.pngEn ce début d'année, peut on faire le voeux que les différentes composantes de l'opposition  charentaise trouveront les moyens de construire une alternance en 2014?

 

Pas une rencontre à Angoulême sans que l'on me glisse cette supplique "Trouvez les moyens de vous entendre!"...

 

Voici aujourd'hui l'occasion de quitter une réserve prudente pour dire que ce chemin est en marche. Pas depuis aujourd'hui, pas à cause des résolutions de début d'année mais depuis juillet dernier.

En effet, depuis maintenant six mois, un petit groupe qui oscille entre cinq et une petite dizaine d'élus de droite et du centre a pris l'habitude de se réunir. L'occasion de purger les querelles des derniers mois, de voir ce qui devait être changé pour éviter de nouveaux conflits et d'apprendre peu à peu à se faire confiance.

Xavier Bonnefont (UMP), François Élie (non encarté), et Élise Vouvet (UMP) pour Angoulême.

Jean-Noël Dupré (UDI), Véronique Marendat (UDI), Jean-Marc de Lustrac (Parti Radical et UMP), Jérôme Sourisseau (UDI), Émilie Richaud (non encartée) pour le reste du département.

Pour qui connaît l’histoire politique récente en Charente, c’est peu dire que réunir régulièrement ce groupe n’était pas gagné d’avance ! Mais nous avons vidé notre sac, soldé les comptes du passé, posé les bases d’une réflexion commune et engagé une démarche pour l'avenir.

Pendant tout ce temps, nous avons gardé le silence sur ces réunions régulières. Le but n'est pas de "faire de la Com" en tirant une gloire du fait de dialoguer! Le but est de s'interdire de reproduire les erreurs qui entrainent à la division... cela mérite de prendre le temps avant d'en parler.

 

Pendant ces six mois, certains ont pu noter qu'à Angoulême le climat politique a changé. Presque plus de petite phrase assassine entre les uns et les autres. Des actions communes, notamment sur le PDU et contre le Busway.

 

Mais cela ne suffit pas. Il faut répondre désormais à l'attente des Angoumoisins sur les municipales de 2014. "Allez- vous vous mettre d'accord? Etes-vous capables de voir que vos différences sont marginales par rapport à l'enjeu?"

 

J'ai déjà dit sur ce blog combien il était nécessaire de trouver une méthode pour nous permettre de nous regrouper.

J'ai déjà dit que j'étais à la fois prêt à être tête de liste et prêt à me mettre derrière quelqu'un d'autre si il y avait un choix collectif dans ce sens.

Notre groupe propose désormais que nous avancions vers l'organisation de primaires pour choisir parmi tous ceux qui ont envie de porter un projet pour Angoulême. Je m'y retrouve pleinement, tout comme Xavier Bonnefont. Cette proposition est ouverte et sans exclusive: si Daniel Braud et Samuel Cazenave (ou d'autres) souhaitent s'y associer ils seront les bienvenus!

Angoulême mérite un débat pour que les propositions les plus nombreuses puissent être portées devant les Angoumoisins. Angoulême mérite un vrai choix pour réfléchir à qui a le meilleur profil pour gérer la ville demain.

Cela passe par des primaires ouvertes qui permettent à tous ceux qui veulent changer de maire de participer directement à ce choix!

 

Ne rêvons pas: il n'y a pas aujourd'hui de leadership évident. J'ai déjà eu l'occasion de dire que l'hypothèse de Daniel Braud aurait mes faveurs si elle découlait d'un choix collectif global. Force est de constater que l'unanimité n'existe pas sur ce point. Est ce surprenant? Pas vraiment! Est ce illégitime ? Certainement pas! Il y aura donc une diversité de candidatures mais les primaires peuvent justement exister pour organiser le choix collectif.

Proposer un sondage n'est pas une alternative crédible: faudra-t-il toujours rester au chaud? Non: la politique, et cette municipale s'annonce chaude, mérite un engagement complet pour convaincre! Il ne s'agit pas d'aller cueillir un fruit mûr, il faut créer un enthousiasme. Faire des primaires c'est prendre un risque et montrer que l'on sait créer une dynamique politique. La Charente en a besoin.

 

Est-ce un coup politique ou un piège? Qui peut penser que proposer un choix démocratique soit autre chose qu'une responsabilité assumée? Jouer le jeu des étiquettes partisanes c'est modifier la nature des municipales qui sont toujours marquées par une dimension locale. Il faudrait attendre que les états-majors parisiens se reconstituent et fassent leurs négociations? En quoi peut on en attendre absolument le meilleur choix? Les Charentais ne sont donc pas capables de dire comment ils préfèrent leur Maire? Etrange conception des choses...

 

Chacun des postulants à la fonction de maire à Angoulême a intérêt à ce que ces primaires existent. Parce qu'il n'y a pas de plus forte légitimité que celle d'un choix populaire local. Aussi parce que tous ceux qui accepteront de rentrer dans cette compétition s'engageront évidemment à soutenir celui qui en sortira vainqueur. Il peut donc y avoir confrontation, choix et union. Débat, diversité et liste unique. Emulation et capacité à gagner. 

 

 

En guise de voeux pour cette nouvelle année, je souhaite que chacun trouve en 2013 paix, joies et enthousiasme.

En terme politique, j'espère que nous parviendrons à offrir aux Angoumoisins un débat de qualité qui débouche sur une large unité!

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent YOU - dans Angoulême
commenter cet article

commentaires

FREDERICEBLING 08/01/2013 19:38


Tous mes voeux Cher Vincent, que l'année 2013 t'apporte tout ce que tu mérites, qu'elle veille sur ceux que sont heureux à tes côtés. Une année de toutes les mobilisations pour toi, pour
Angoulême, pour la Région Poitou-Charentes ! Bien à toi, Frédéric

vincentyou.over-blog.com 08/01/2013 22:58



merci l'ami!


très belle année aussi pour toi: joies, surprises et enthousiasme.


amitiés


 



gaboriau 08/01/2013 11:59


Le principe est tout à fait excellent.


La seule question est: qui vote ?


Comment organiser ces primaires, sans faire comme à l'UMP ?


La très grande majorité des Angoumoisins qui vote à droite n'est pas membre d'un parti politique et ce qui s'est passé à l' UMP ne leur donne pas envie de le devenir.

vincentyou.over-blog.com 08/01/2013 23:00



il faut bien sûr que cela soit une primaire ouverte, donc accessible à tous ceux qui souhaitent changer de maire.


Nous sommes en train de travailler aux questions plus précises pour que l'organisation soit irréprochable...à suivre!