Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 14:32

BONNE-ANNEE-2012.jpg2012 l'année de tous les dangers?

Entre les dettes souveraines et les emprunts toxiques, on peut craindre que les prochains mois soient lourds de remise en question!

Mais puisqu'il s'agit aussi d'une année d'élection ... on peut ausi rêver que ce débat national soit l'occasion de vrais choix.

 

Je ne vais pas rentrer ici dans le débat présidentiel. Je veux simplement attirer votre attention sur une réflexion ouverte ici et là qui va gagner de l'ampleur prochainement dans notre région.

La question est simple: comment faire pour que nos indicateurs politiques soient en phase avec nos attentes?


Nous avons souvent comme point de repère l'évolution du PIB (Produit Intérieur Brut). Mais celui-ci ne fait que mesurer la production marchande ce qui ne résume pas nos vies personnelles et nos aspirations collectives.

Deux exemples pour le démontrer: lorsqu'une tempête souffle, des maisons sont détruites puis reconstruites... il y a de l'activité mais c'est un drame. Le PIB monte mais nous sommes dans la souffrance. A l'inverse, lorsqu'une personne cesse d'être salarié pour faire du bénévolat, il y a moins de rémunération mais plus de gratuité et de liens. Le PIB baisse alors que nous trouvons sans doute une société plus paisible...

Malheureusement, notre réflexe premier est de prendre la hausse du PIB comme un bon signe et sa baisse comme un mauvais signal. Il faut donc construire un autre tableau de bord qui prenne en compte vraiment ce qui compte pour chacun de nous.

 

Cette réflexion n'est pas nouvelle mais elle est susceptible d'avancer et de se traduire dans les faits.

Depuis plus d'un an, je préside un groupe de travail sur ce sujet suite à une demande de Ségolène Royal.

Je n'ai pas changé de camp; je pense toujours que l'opposition doit savoir utiliser sa capacité d'indignation pour que l'unanimité structurelle de la majorité ne suffise pas à résumer une question.

Pour autant, il est nécessaire de savoir ranger les armes pour travailler sur le fond et la prospective.

 

La construction d'un indice du bien-être doit impliquer une démarche non partisane. C'était le cas dans ce groupe. Je crois que nos propositions méritent un large débat. J'en prends ma part aujourd'hui en créant un blog spécifique sur ce sujet. C'est une occasion de présenter les travaux en cours, de faire parler des charentais sur leur bien-être et de vous donner la parole.

Je ne sais pas aujourd'hui si les prochaines élections seront, ou non, l'occasion d'un débat de fond ou si il sera écrasé par les rumeurs et les affaires.

A mon petit niveau, je veux cependant construire un outil qui permette de chercher ce qui fait nos richesses aujourd'hui, ce qui a du prix pour nous et qui devrait être au coeur de nos objectifs politiques.

Cela ne peut se résumer au travail d'un groupe. Je vous invite dès aujourd'hui à prendre part à ce débat. Prendre la parole sur http://indice-bien-etre.fr/ c'est une façon simple de tirer la politique vers le haut!

 

Pour terminer et très naturellement, je souhaite à chacun une année où ce qui est essentiel prendra le pas sur nos craintes, où nous pourrons conserver ou redécouvrir la joie de prendre son temps pour ce qui compte, où nous pourrons résister à ce qui nous tire vers le bas, transmettre ce qui mérite d'être donné et construire un monde digne de notre condition humaine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires