Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 16:55

La vie d'élu est faite de surprise. J'étais aujourd'hui convié à la commémoration de la bataille de Bir Hakeim au 1er RIMA.

Par amitié pour nombre d'entre eux, par reconnaissance pour leur engagement et par fidélité familiale, il me semblait important d'être présent.

bir-hakeim.gifJe pensais être invité à me placer sous la tente officielle aux côtés des familles et de quelques personnalités. Quelle ne fut pas ma surprise de voir que nous n’étions que 4 élus (deux députés, un conseiller général et moi) pour participer à ce qui est devenu la fête du 1er RIMA.

Je fut donc convié, contre toute attente, à rejoindre les autorités civiles et militaires pour saluer le drapeau, remettre une fourragère à un jeune soldat et participer à la cérémonie devant le monument aux morts.

La surprise passée, ce fut un vrai moment d’émotion et d’honneur. A la date de Bir Hakeim (mai-juin 1942), mon père était au Prytanée militaire de Valence (le lycée militaire de la Flèche ayant rejoint la zone libre)  pour se préparer à devenir officier et  mon grand père maternel était à Casablanca avec notamment le Régiment d'Infanterie coloniale du Maroc. Cette première victoire des forces françaises libres (dont un bataillon d’infanterie de marine) est symbolique. Charles De Gaulle avait envoyé un message au général Kœnig : « Sachez et dites à vos troupes que toute la France vous regarde et que vous êtes son orgueil ».

 

La Charente est elle assez consciente de la chance que nous avons d’accueillir deux régiments, un détachement de gendarmerie et une base aérienne ? En voyant le visage des jeunes engagés volontaires, j’ai croisé des hommes qui contredisent la morosité ambiante. Ils s’engagent, ils vont incarner la voix de la France dans de nombreux points du monde, ils sont prêts à donner beaucoup pour leur mission... jusqu’au sacrifice suprême.

 

Affiche_beach_rugby_city.jpg

 

Peu de temps après, je suis allé faire un tour au « Beach Rugby City » mis en place par le club de rugby de Soyaux dans les quartiers. Une initiative bénévole, qui bénéficie notamment du financement de la région,  pour mettre aux bas des tours de nos quartiers un terrain de rugby et diffuser les valeurs de ce sport auprès des plus jeunes.

 

Entre mémoire et présent, je suis heureux de pouvoir toucher du doigt les valeurs de notre pays. Notre Charente est pleine de ressources, nous devons savoir être fiers de ce qui se vit chez nous car il y a des gens qui donnent et qui n’ont pas froid aux yeux.  Puissent-ils être entendus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent YOU - dans Angoulême
commenter cet article

commentaires

Sébastien 12/06/2010 20:11



Merci de ta présence lors de cette cérémonie. Je te rejoins en tous points dans ce que tu as vu dans le regard de ces jeunes gens qui ont fait un choix d'homme compte tenu des engagements que
nous vivons aujourd'hui.