Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 10:22

nocif.jpgaprès quelques nécessaires semaines de repos, me voici de retour à Angoulême.... pour ceux qui me considérent comme un adversaire, j'ai le plaisir de leur annoncer que "le canard est toujours vivant!" et même plutôt en bonne forme...

L'actualité nationale et internationale nous montre que nous entrons dans des zones de turbulences. Plus personne ne doute maintenant que nous allons devoir affronter des choix douloureux. Je suis pour ma part sidéré de voir le fossé entre nos polémiques locales et les questions nationales et mondiales. Je ne donnerai ici qu'un exemple, même si l'on pourrait aussi beaucoup parler de la culture, des animations d'été ou du maintien de l'aveuglement municipal sur les questions de sécurité.

 

Dette, règle d'or, emprunts toxiques et responsabilité des élus...

Si il y a un mérite à cette crise estivale c'est bien que désormais les choses sont claires. Faire un déficit pour les dépenses courantes, c'est transmettre une dette aux générations qui nous succèdent et fragiliser notre capacité d'action.

Pour ce qui me concerne, je trouve que le principe de la "règle d'or" est bon. Pendant trop longtemps, nous avons laissé filer les déficits ce qui a créé un terrible effet "boule de neige"... il nous faut revenir à des grands équilibres en jouant si nécessaire sur les baisses de dépenses et les hausses de recettes.

Nous sommes tous les héritiers d'années de démagogie où les gouvernants on choisit la facilité et d'années de crise où les gouvernants on dû assumer un plan de relance coûteux mais nécessaire. Aujourd'hui il faut stopper cette dérive et revenir à plus de modestie... et une volonté d'union nationale, au delà de la droite et de la gauche, me semble légitime.

Que le PS veuille trouver d'autres formes que le projet actuel de loi constitutionnelle ne me semble pas un problème majeur. J'espère que l'on trouvera un accord sur les formes dès lors que la volonté sur le fond nous oblige.

 

Par contre, l'attitude du maire d'Angoulême sur un sujet finalement similaire ne peut que soulever l'interrogation. Sur les emprunts toxiques, on sait que Philippe Lavaud a hérité d'une dette composée, pour une part, des largesses de son ami Boucheron et, pour une autre part, d'emprunts toxiques de 2006. Nous ne savons rien de ce qu'il a entrepris, entre 2008 et 2010, pour gérer le risque de montée des taux alors qu'il bénéficiait des effets positifs et favorables de ces emprunts. Face à la réalisation du risque, il se trouve comme le gouvernement actuel qui doit gérer la "patate chaude".

Il y a deux attitudes:

celle de Fillon est de voir le problème en face (pour ce qui me concerne, je n'approuve pas franchement les modalités de son plan, mais j'en soutiens le principe)...

celle de Lavaud est de fuir ses responsabilités. Sauf changement (il n'est jamais interdit d'espérer...) il a donc choisi de faire voter un budget 2012 en déficit pour que le Préfet soit amené à faire à sa place des choix qui permettent l'équilibre!!!

Pour quelqu'un qui se prétendait gestionnaire c'est vraiment le sommet de la fuite! Philippe Lavaud nous avait habitué à ne voir dans ses problèmes que la responsabilité des autres; désormais il va chercher les autres pour régler ses problèmes!

 

Je tiens à saluer l'attitude travailleuse et constructive de l'opposition municipale qui a démontré être prête à assumer ses responsabilités.

Je redis ici (cf mon article de juillet sur ce point)  que l'on doit faire des choix et que la situation nécessite de revoir nos ambitions à la baisse car il y a bien un lien entre le budget de la Ville et les dépenses ou recettes liées à la médiathèque ou au busway. Dire l'inverse est un mensonge, les dépenses et recettes de la Ville et du Grand Angoulême ne sont pas sans rapport...

 

Les angoumoisins pensaient avoir élu un maire, ils découvrent maintenant un fuyard. Etre maire ce n'est pas seulement aller aux soirées de clotûre des festivals avec ses camarades du parti. C'est tenir la barre et fixer un cap...

 

Tout porte à croire que nous aurons bien des occasions de reparler de tout cela... bonne rentrée!

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent YOU - dans Angoulême
commenter cet article

commentaires

seb L 04/09/2011 14:06



Les élus qui ont succédé à Boucheron ont accepté leurs responsabilités sans broncher ni gémir, je suis étonné que le number one de la mairie cherche une porte de sortie à son manque d'ambition et
de chance alors qu'on devait avoir "une nouvelle ambition et une nouvelle chance".