Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 22:52

200px-Jean-christophe-fromantin.jpgAvec toutes les activités qui reprennent, il n'est pas toujours facile de prendre le temps de prendre de la hauteur.

Pour ce faire, je peux cependant vous assurer qu'il y a une occasion à ne pas rater.

Avec Francois Bonneau, le patron au Conseil Général de l'opposition en Charente, nous organisons le jeudi 20 Octobre la venue de Jean-Christophe FROMANTIN en Charente.

J'ai connu Jean-Christophe dans le cadre de mon travail avec Christine BOUTIN sur la mondialisation. L'entrepreneur expérimenté qu'il est nous avait partagé ses analyses et expertises. Dans la crise qui est la notre, ses propos sonnent justes: il évite l'écueil de la candeur (nous pouvons faire face au libre-échange actuel sans nous poser de question car il suffit maintenant de produire pour vendre à tout le monde) et celui de la peur (nous devons sortir du monde et dresser des barrières).

 

Mais encore faut-il savoir quels sont nos atouts et comment fonctionne le commerce mondial dans un temps où l'internet nous permet à chaque instant de savoir ce qui se vend à l'autre bout du globe. Son point de vue est ancré sur une idée de nos territoires, une volonté de dynamisme qui découle de nos traditions et de notre histoire.

 

 

 

 

C'est par ailleurs un homme politique hors du commun. Courageux (il a gagné la mairie de Neuilly sans y être particulièrement invité par les forces en présence...), chaleureux et simple:  voilà un entrepreneur qui laisse à penser que la politique peut être encore un lieu de convictions et un engagement basé sur la volonté de garder sa liberté et de donner du sens à son action. Un témoignange rafraîchissant!

 

 

 

 

Je vous invite donc tous à participer à la réunion publique (entrée libre) organisée à l'occasion de sa venue à Angoulême.

Nous nous retrouverons de 19h à 20h30 à l'Hôtel Mercure d'Angoulême.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent YOU - dans Angoulême
commenter cet article

commentaires