Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 18:20

syndicats.jpgPour ceux qui pensent encore avec les réflexes des années 70, la présence d'un maire de gauche est censée être un gage de dialogue social... tout au moins de respect des partenaires sociaux.

 

Pour ce qui me concerne, j'ai eu l'expérience de travailler avec les syndicats dans trois cas de figure:

1/ comme DRH d'un hôpital de 700 personnes au moment de la finalisation de la mise en place des 35 heures;

2/ à Girac, comme directeur financier, notamment pour permettre une bonne compréhension d'un chamboulement complet des règles de financement des hôpitaux;

3/ actuellement, dans le cadre de mon travail sur les conditions sociales de la mondialisation (j'ai une grande admiration pour Juan Somavia le DG de l'Organisation Internationale du Travail, j'ai apprécié les analyses du représentant de la CGT au BIT; je partage les avis exprimés par Joseph Thouvenel, SGA de la CFTC, dans le colloque que j'ai organisé la semaine dernière à l'Assemblée Nationale notamment sur les questions de traçabilité sociale).

 

Tout cela pour dire que j'ai appris à voir dans les syndicats des interlocuteurs souvent responsables et toujours dignes de respect. Je sais que certains élus de droite en restent à une lecture de lutte de classes mais, pour ce qui me concerne, j'ai expérimenté l'inverse.

Je sais ainsi d'expérience combien un dialogue avec les syndicats doit impliquer un comportement clair: dire la vérité n'implique pas de tout accepter; expliquer ses choix n'empêche pas de les faire; prendre des décisions est d'ailleurs plus adapté après avoir discuté et croisé le regard de ceux qui seront les acteurs de ces décisions.

 

Aujourd'hui, Philippe LAVAUD a choisi de se moquer des partenaires sociaux. Sa présence à une réunion cet après-midi était annoncée... Il ne fut pas présent, laissant ses cadres sans proposition quant au déménagement des locaux syndicaux du Nil. Ceci manifeste un aspect révélateur de sa personnalité: l'absence de considération pour les autres.

 

Soyons clair: il me s'agit pas pour moi de tout accepter. En l'occurence, comme membre du comité syndical de Magelis, j'ai voté le projet qui consite à installer une école au Nil. Ce point d'entrée dans la Ville mérite d'être réhabilité; l'installation d'un campus de l'image pourra tout à fait y contribuer: il ne s'agit donc pas de s'opposer au principe du déménagement!

Pour être plus clair encore, il me semble évident que ce mouvement ne pourra pas se faire à l'identique et qu'il est nécessaire de revoir à la baisse la superficie allouée aux différents syndicats. En partant de plus de 2000 m2... on doit pouvoir trouver un lieu fonctionnel tout en baissant la taille!

Par contre, il me semble méprisant de ne pas accorder des locaux effectivement fonctionnels. Il serait par ailleurs bêtement offenssant de ne pas comprendre que l'idée de "maison des syndicats" qui permet leur présence sur le même lieu correspond à la base même de la fonction de partenaires sociaux... ne pas le voir c'est rester dans des petites stratégies pour espérer diviser et mieux régner...  une misérable méthode qui montre que le maire ne cherche pas à travailler dans la confiance.

 

Après les commercants, après les comités de quartier, après les clubs de sports, après les amis de la Garden Nef ou de Ludoland, après JC Viollet et d'autres camarades de son parti, après des membres de sa majorité municipale (je prends d'ailleurs les paris qu'il y aura d'autres mouvements sous peu)... les syndicats expérimentent à leur tour un mode de fonctionnement méprisable.

Avec un telle liste, on comprend mieux le silence de notre maire sur son bilan à mi-parcours...

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent YOU - dans Angoulême
commenter cet article

commentaires