Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 23:39

L'équipe du Chateau est en ébullition!

Il a suffit que je relaye l'attente populaire en demandant que la police municipale ait désormais autre chose que des horaires de bureau pour que l'ordre soit donné de communiquer ... (cela donne des articles sans proposition sinon celle de se plaindre désormais auprès de la Préfecture! lire ici et ici ...).

Il faut dire que le "sondage en ligne" mis en place par Charente Libre (ici) avait fait exploser les scores: 2080 votants (soit quatre fois les panels des sondages officiels) et un résultat dans mon sens pour 74%!

 

Il y a donc bien une exaspération populaire et j'estime que c'est mon rôle d'élu local de lui apporter une réponse.

Le Maire qui avait signé un arrêté en 2009 serait bien avisé de se mettre à entendre.

Cela n'en prend pas le chemin... La réponse de la municipalité est venue par un communiqué de la majorité : de la pure dialectique technocratique! Jugez plutôt.

 

Police municipale 24/24 c’est pas 165 00€ en plus mais 1,421 M€ !

Il est vrai que Monsieur You n’est pas à une inexactitude près. Mais tout de même. De là à en oublier une dizaine, cela semble un peu gros. Surtout quand on parle de finances publiques. Pour financer une police municipale à Angoulême 24h/24,  il estime que les 165 000€ que la ville consacre au développement des transports en commun sur le territoire feraient l’affaire.

Passons sur ce choix discutable et revenons à nos comptes. Aujourd’hui la police municipale compte 14 agents pour assurer son service sur tous les quartiers de la ville, en journée.  Le coût de fonctionnement en 2012 de la police municipale est précisément de 679 012€.

Pour permettre la présence de policiers municipaux  jour et nuit,  un ratio d’1 policier pour 1 000 habitants est nécessaire, soit 45 policiers pour Angoulême.  Il faudrait donc plus que tripler les effectifs actuels. Quant au budget il passerait de 679 000€ à  2,1 M€. Soit une augmentation de 1,421M€. Pour bénéficier de la présence de policiers municipaux jour et nuit, il faudrait donc augmenter la pression fiscale sur les ménages angoumoisins de près de 5 points. Monsieur You, lorsque vous faites une proposition, ne cachez pas la facture aux habitants, car c’est bien eux qui paient.

 

Le propre du raisonnement technocratique c'est de faire passer des gros mensonges derrière des discours censés être scientifiques... ici, cela donne le recours à un ratio. Comme si c'était suffisant ou pertinent. Alors que finalement, leur calcul revient à dire: "nous fonctionnons aujourd'hui sur une tranche de 7h30 par jour, si vous passez en 24h, il faut multiplier toutes les dépenses par trois!!!"

Cela serait drôle s'il ne s'agissait d'argent public car on se prend à rêver sur la gabegie généralisée que traduit cette lecture grossière des choses.

 

Pourquoi doit on passer à des horaires élargies et un objectif de 24h/24?

Simplement parce que la sécurité est une politique de justice qui consiste à protéger. Sans sécurité, pas de rencontre possible, pas de liberté sereine, pas de vie normale. Il y a donc une injustice à limiter la sécurité aux horaires de bureau! Cela est vrai dans les quartiers, où les habitants évoquent les nuisances des petites bandes qui squattent le domaine public pour leur seul plaisir en excluant le reste du monde. Cela est vrai en centre ville où les passants n'osent plus emprunter certaines rues, où les commerçants ont peur de baisser leur rideau seul, où les familles ne laissent plus leurs enfants seuls... Ne pas accepter de voir le problème est une démission politique. alors que le propre d'un service public est de garantir la continuité du service.

 

Comment peut-on mieux fonctionner?

 Il n'y a pas besoin d'aller inventer des idées mystérieuses. La bonne gestion consiste simplement à mettre les moyens et les outils à notre disposition là où sont les besoins.

En l'occurence, il y a un besoin de plages horaires étendues et de continuité. Cela n'implique pas que l'on formate le service de nuit comme celui de jour, ni que chaque tranche horaire soit considérée comme équivalente. On peut donc utiliser deux leviers:

1/ un levier organisationnel : étendre les plages de présence en ayant des horaires décalés.

Plutôt que de tous commencer à 9h pour finir tous à 18h... on peut faire commencer une équipe dès 7h pour faire terminer une autre (ou plusieurs) à 20h ou 21h. Il n'y a pas besoin de chercher bien loin pour trouver des services publics, que je connais bien, qui fonctionnent avec des horaires de matin et des horaires d'après-midi... le tout étant de vérifier une alternance de chacun sur ces postes.

2/ un levier économique: utiliser les emplois d'avenir

J'ai déjà eu l'occasion de dire qu'un Maire doit être pragmatique. Cela n'a plus de sens de continuer à débattre sur l'intérêt ou non de ce nouveau type de contrat. Ils existent, les financements sont sur la table, ils permettent de proposer des emplois à des jeunes sans plomber les finances publiques.

Je suis un "républicain décomplexé" ce qui veut dire que ma seule priorité est d'utiliser tout ce qui existe pour répondre aux besoins. Tant pis si cela froisse à droite ou à gauche! Je n'ai pas de tutelle partisane, je n'ai de compte à rendre qu'aux angoumoisins. Je propose donc d'utiliser les emplois d'avenir pour renforcer l'effectif de la police municipale en y intégrant deux ou trois personnes actuellement sur des missions d'ASVP (Adjoint de Sécurité de la Voie Publique, ceux qui s'occupent du stationnement), où ces personnes seraient justement remplacées par des jeunes embauchés au titre des emplois d'avenir (EA). Je n'ignore pas que ces mouvements nécessitent un changement de statut et une formation spécifique mais cela doit pouvoir s'imaginer dans le temps.

On embauche des EA comme ASVP et on fait entrer des ASVP actuels dans l'effectif de la police municipale... Est ce si compliqué?!

 

Coût d'un emploi d'avenir pour l'employeur = 6000 euros bruts par an.

3 emplois d'avenir = 18 000 euros pour la Ville.

Sur cette base, pour couvrir les besoins de nuit, il faut créer une nouvelle patrouille.

Effectif nécessaire pour couvrir un horaire de nuit de 10 heures les soirs où le besoin est le plus nécessaire c'est à dire les jeudi, vendredi et samedi = 3.2 équivalent temps plein, sur une base de 1470 heures par an (32h30 hebdomadaires).

En effet, 3 nuits de 10 h x 52 semaines pour un équipage de 3 agents = besoin de 4680h soit 3.18 ETP. Pardon de dire que les 165 000 euros économisés sur les charges actuelles du Busway sur la Ville suffisent à financer cela!

 

On voit donc bien que la question n'est pas si compliquée et qu'elle ne fait pas exploser les comptes municipaux.

Pour aller plus loin, il faudra prendre le temps de mesurer précisement les heures et jours où les effectifs actuels sont insuffisants. Il faudra aussi engager une discussion avec les équipes et représentants du personnel pour construire un cadre équilibré. Il est aussi nécessaire de prendre en compte les cas individuels et les situations de chacun, car tout le monde ne souhaite pas, ou ne peut pas, travailler la nuit. Mais cela n'a pas à être précisé ici et dès maintenant.

La discussion permettra aussi d'évoquer les week-ends pour lesquels les manques sont parfois flagrants, ce qui peut impliquer d'autres formes d'organisation. En interrogeant d'autres villes, j'en vois certaines qui favorisent les récupérations le lundi; d'autres qui stoppent la présence la nuit vers 3h du matin soit une heure après les fermetures des bistrots, d'autres qui utilisent davantage le paiement des heures supplémentaires que ce qui est fait ici... C'est toutes ces pistes qu'il faut creuser plutôt que de rester sur des schémas uniformes et restrictifs.


Tout ne se traite pas avec des équations. Philippe Lavaud a tort de ne pas vouloir entendre les attentes de la population. Les élites autoproclamées ne vivent pas dans la Ville. Elles vivent entre elles, sans nous croiser donc sans nous entendre.

Il est temps de mettre fin à ses piètres logiques qui nous répondent par une fin de non-recevoir en se cachant derrière des chiffres et des ratios.

Je suis candidat pour porter l'ambition de rendre Angoulême à ses habitants.



Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent YOU - dans Angoulême
commenter cet article

commentaires