Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 10:50

manipulationLa guerre est lancée à gauche. Tous derrière le grand chef!

Il y avait le site de ses plus grands zélateurs: Angoulême avance. Des snippers qui tapent sur les opposants pour donner l'impression que tout va bien... allez faire un tour et comparez avec les sites des opposants (ici pour le groupe d'opposition ou sur le blog que vous visitez à l'instant), je crois que la qualité des argumentaires est clairement de notre côté.

Il y a désormais le tract. Et oui: vous allez même voir sur le terrain qui sont nos élus municipaux!

Ce tract (ici) m’inquiète sur la qualité du débat que les Angoumoisins sont en droit d’attendre d’ici mars 2014. On dit souvent que les premières impressions sont bonnes... alors cette campagne s'annonce mal!

La dernière page comporte des mensonges qu’il n’est pas possible de laisser sous silence. Des mensonges d’autant plus graves qu’ils sont répétés tels des perroquets mal informés depuis 2008.

 

Un mensonge minime d’abord mais qui révèle l’état d’esprit des rédacteurs de ce tract. La majorité précédente aurait privé la ville d’une somme de 387 275 euros au titre de la dotation de solidarité communautaire. Ceci est faux ! Cette « perte » a bien une contrepartie. Elle résulte de la nécessité de financer l’informatisation du réseau de lecture publique et la préfiguration de la médiathèque (voir délibérations de la Comaga du 24 mars 2006 et du 20 décembre 2007). Elle a été programmée en 2005 pour s’achever en 2009. Est-ce que l’actuelle majorité renie le choix de la médiathèque (ce qui ne serait qu'une sortie de l'aveuglement!) alors qu’elle est présentée comme « le phare de la ville » aujourd’hui ?

 

Si l’on entrait dans ce petit jeu mensonger, il serait possible d’accuser l’actuelle majorité de faire perdre à la ville une partie de la dotation de compensation versée par la Comaga. Celle-ci a en effet diminué de 409 000 euros en 2012 et 457 000 euros en 2013. Cette diminution étant prévue jusqu’en 2015... cessez d'agiter des chiffres, trouvez d'autres arguments! 

 

Je voudrais également rappeler à la majorité et au maire d’Angoulême, qui s’il n’en est pas signataire, en est au moins l’instigateur, que la ville d’Angoulême a eu, à compter des années 1990, une dette parmi les plus importantes de France... est ce anodin si encore aujourd'hui partout en France beaucoup  de gens ne connaissent de notre ville que la BD et la dette Boucheron? Un peu de modestie devrait être de mise...

 

Se vanter d’avoir réduit la dette de 10 %  depuis 2008 est tout simplement normal voire modeste !

La précédente majorité, celle de Philippe Mottet, a réduit l’encours de la dette de 110 millions d’euros en 2002 à 88 millions en 2008. Soit une baisse de 20 %. Deux fois plus que ce qui a été fait entre 2009 et 2013.  Autre chiffre qui permettra de se rendre compte de l’effort financier consenti par la précédente majorité : ce sont 54 millions d’euros d’intérêts et de capital qui ont été remboursés entre 2002 et 2006.

 

Cet effort est d’autant plus remarquable que la précédente majorité l’a réalisé sans augmenter les impôts. Comment des élus politiques responsables peuvent-ils écrire dans un tract tiré à 5 000 exemplaires qu’ils n’ont pas augmenté les impôts ?

Si les recettes fiscales ont augmenté de 1,5 millions d’euros entre 2009 et 2010 et que leur augmentation est de 15 % entre 2009 (26,83 millions d’euros) et 2013 (30,82 millions), est-ce le seul fait du hasard ? Non, c’est le fait d’une délibération votée par la majorité le 30 septembre 2009 (ceux qui en veulent plus sur le sujet peuvent se reporter à l'article sur le sujet du groupe municipal d'opposition: ici)

 

C’est la même majorité qui a voté, à l’échelon du Grand-Angoulême, une hausse de 70 % de la taxe versement transport qui ne correspond à ce jour qu’au projet hypothétique de TCSP. Comment feront leurs successeurs pour rembourser en 2014 aux entreprises et aux collectivités locales les 28 millions d’euros indûment perçus entre 2011 et 2014 ?

 

On peut agiter les emprunts toxiques. Bon nombre de collectivités sont tombés dans ce piège. Directeur financier de Girac à l'époque où cela était proposé, j'ai pu toucher du doigt les avantages et les limites de ces produits. Je ne suis pas rentré dans cette logique dangereuse à Girac, j'ai déjà dit et écrit que ce choix était une erreur pour une collectivité. Mais c'est une logique primaire que de les exhiber ainsi sans compter en positif tous les semestres où ces emprunts nous ont permis de bénéficier de taux extrêmement bas...   De même si la majorité a intenté une action en justice pour tromperie, c’est qu’effectivement, comme beaucoup d’autres collectivités, la précédente majorité a été victime d’un abus de la part de l’établissement bancaire. Je crois que les amis de M.Lavaud connaissent bien ce problème à Logélia! L'ardoise pèsent sur les habitants des quartiers et les loyers des habitants... il faudrait peut être cesser de faire les fiers!!!

 

Ce qui me choque le plus dans ce tract c'est la faiblesse de l'attaque sur l'ORU. On doit dire et redire que la politique de Rénovation Urbaine est une grande oeuvre qui doit rester au dessus des querelles partisanes. Au cabinet du Ministre du Logement et de la Ville, j'ai vu combien cette politique était utile aux villes de droite, de gauche et d'ailleurs... L'ORU de Ma Campagne est un indéniable succès. C'est une faute politique de l'évoquer comme une ardoise!

L'ORU de Basseau est désormais une angoisse. P.Lavaud a cru qu'il se devait de laisser sa patte sur ce projet. Il a donc choisi à son arrivée en 2008  de faire modifier le projet. Ce choix était une prise de risque qui a provoqué une perte de temps et des surcoûts. La panique financière à Logélia est l'autre étage du scandale. Les habitants ne croient plus ceux qui viennent parler de l'ORU. Borloo, Boutin et Mottet avaient porté le projet initial. Pas seuls! Avec tous les autres: Boutant (et Lavaud aux finances), Royal et les bailleurs. Le nouveau maire de 2008 a choisi d'arrêter un train en marche... il ne doit s'en prendre qu'à lui même s'il y a aujourd'hui des gens pour faire le compte de ses actes.

 

La bonne nouvelle du tract c'est que la majorité va venir sur le terrain. Nous aurons donc l'occasion de découvrir des visages peu connus mais sympathiques...

Avec Angoulême Ambition, nous poursuivons la présentation des "Ateliers de l'Alternance". Il est des élus sortants qui pensent sain de mentir pour pouvoir se défendre. Nous préférons donner la parole et écouter.

Chacun sa méthode.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent YOU - dans Angoulême
commenter cet article

commentaires