Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 14:12

sos-garden-nef-party-2010-1654.pngLes choses sont dites.

Pas par un opposant.

Pas suite à une querelle  de courants au sein de la majorité. Mais par un créateur. L'un de ces hommes que la Charente devrait suivre dans ses élans. L'un de ceux avec qui les responsables politiques devraient poser les axes d'un développement équilibré de nos territoires.

 

Jean-Louis Ménanteau a le mérite de stopper un cycle de mouvements de départ déguisés derrière des "raisons personnelles". Combien de départ dans l'équipe municipale? combien de départ parmi les responsables de services?

A chaque fois, nous sentions bien que les convenances personnelles pouvaient parfois croiser les difficultés relationnelles avec notre maire...

Nous savions que la centralisation mise en place se traduisait par des congés maladies, des déprimes ou des ambiances de travail marquées par le stress et l'angoisse. Pas de confiance possible. Tout est surveillé; tout est politique; tout est fixé par les préférences d'un seul.

 

22 ans après la création de La Nef, au terme d'une expérience de travail avec quatre maires différents, voici le point de rupture: "à un moment, quand on ne vous parle qu'avec mépris, vous ne pouvez plus... En sortant de son bureau, j'ai su que je ne pouvais plus travailler avec ce type-là... A 25 ans, j'aurais peut-être baissé les yeux, mais pas à 47 ans"...(Charente Libre)

 

"deux ans de mépris, de suspicion, l'impossibilité de se mettre autour d'une table et de discuter"…(Sud Ouest)

 

Ces quelques phrases, nombreux sont les personnels de la ville ou de la Comaga qui pourraient les dire.

Nombreux sont les habitants de la commune qui le devinent.

 

Il y a bien sûr des choses qui avancent. J'ai personnellement trouvé fantastique cette journée du 5 juin où notre ville s'est rassemblée dans la danse. Bravo au Directeur du Thêatre d'avoir su mener à bien ce projet; bravo aussi à Julie DOSSAVI!

 

Mais l'énergie des uns et des autres ne suffit pas. Il faut aussi une alternance politique.

Les élections municipales sont encore lointaines. Elles doivent se préparer dès aujourd'hui.

J'ai construit une équipe. Je rencontre de plus en plus de personnes qui attendent un horizon. Ils sont prêts à contribuer et à aider. D'ores et déjà ils m'aident à être à l'écoute de ceux qui veulent défendre leur projet ou décrire leurs attentes.

 

Je tiens à dire aujourd'hui que ma détermination est absolue: tout doit être ordonnée à la construction d'un large rassemblement pour que Philippe LAVAUD quitte son fauteuil de maire en 2014.

Utile précision: cela se fera en équipe et non en solo, derrière celui ou celle qui sera le mieux placé(e) pour atteindre cet objectif. La Ville souffre d'une concentration sur une personne... nous devons montrer que ceux qui veulent une alternative sont capables de la préparer ensemble.

Jean-Louis Ménanteau a le courage de parler clair. Faisons en sorte que sa parole ait un écho et ne soit pas sans suite.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent YOU - dans Angoulême
commenter cet article

commentaires