Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 23:18

Le temps est à l'union.

Pas simplement parce que certains électeurs le demandent. Mais parce que l'alternance est une telle nécessité que la réussite est un devoir.

Dernier exemple en date pour illustrer le niveau du personnage en place.

 

Alors que je participais à une manifestation de soutien auprès des employés de la Saft à Nersac, j'ai eu l'occasion de dire ces mots: "aujourd'hui il n y a ni droite ni gauche, ni majorité ni opposition. Nous sommes face à un sujet qui doit tous nous trouver réunis. L'urgence de renforcer les liens entre les entreprises et le territoire, la nécessité d'avoir une ambition économique qui créé de l'emploi, l'impératif d'une stratégie industrielle en Charente nous oblige à faire l'union sacrée".

 

J'ai dit ces mots avec conviction. Pendant la rencontre avec la Direction, je me suis tenu silencieux pour laisser la parole aux élus qui représentent les exécutifs en place. D'ailleurs, j'ai trouvé les propos de Philippe LAVAUD plutôt justes et pertinents.

tweet-Lavaud--2-.jpg

 

 

Le soir même, je suis alerté par une amie: "Lavaud t'accuse sur twitter d'avoir financé ta campagne avec le budget de l'hôpital"...

 

En l'occurrence, le Maire a en effet diffusé deux tweets... qui renvoient à un lien vers un publi-reportage dans Sud-Ouest et Charente Libre. Tout cela découle d'un numéro spécial "Santé" diffusé la semaine dernière qui intégrait une page sur chacun des établissements de santé du département. Chacun appréciera la finesse du ton et la hauteur de vue du camarade...

 

La prose du tweeter renvoyait aux pages des quotidiens locaux: ici

 

Le Maire voit il rouge dès qu'il voit mon nom au point de perdre tout sens de la mesure?

N'est il pas capable de comprendre que la cause des hôpitaux de proximité mérite aussi un réflexe d'union sacrée?

Peut il convenir que la lutte politique n'impose ni la calomnie ni la diffamation: je fais mon métier au mieux...  qu'il s'occupe des angoumoisins qui méritent mieux que ce cinéma de série B!

 

C'est parce que je ne suis pas certain que le Maire en place réponde positivement à toutes ces questions que l'alternance est un devoir. Le sectarisme n'a pas sa place dans une Mairie.

Ceci implique quelques conséquences précises pour avancer.

 

1/ pour gagner ensemble il faut avancer ensemble et donc décider ensemble. La première urgence est celle de la méthode. Je plaide pour un choix local, en confiance. Gentlemen agreement, primaires ouvertes, réflexion collective jusqu'à la fumée blanche... toutes les méthodes me semblent possibles si elles sont décidées collectivement!

2/ il y a une hypothèse forte: celle de la candidature de Daniel Braud. Je lui ai dit deux choses: mon accord pour soutenir sa candidature si celle ci devait effectivement être fédératrice et se trouver portée par tous; mon souhait qu'il mesure pleinement ce que cela implique pour lui. Faire campagne c'est important et nécessaire, être maire c'est être à l'écoute et sur le terrain; mener une liste c'est porter un projet global et prêter attention aux soucis de la vie quotidienne. Il reste donc à vérifier que ces deux conditions existent bien. Une condition collective et une condition très personnelle... à suivre!

3/ la question des hommes et des femmes est seconde. Il y a plusieurs solutions: Daniel, Xavier, Samuel, Elise, François ou d'autres. Encore faut-il que les prétendants disent clairement leur positionnement et leurs attentes. Pour ce qui me concerne, je redis ici deux choses: ma motivation pleine et entière pour être candidat à la candidature et mon acceptation d'une solution autre si elle se trouve être fédératrice. On revient donc à la question de la méthode. J'espère que nous pourrons ensemble analyser les atouts de chacun, entendre les aspirations et les projets ... pour faire le meilleur choix ensemble.

 

Certains voudraient que les choses avancent plus vite. Je crois qu'il est nécessaire que cela soit tranché avant la fin du mois de mars 2013. Mais le plus important est de régler les points en attente pour faire un vrai choix collectif. Je crois que nous en sommes capables.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent YOU - dans Angoulême
commenter cet article

commentaires